collectif-moita-verde

défense des usagers des routes du MOÏTA VERDE

 

ARCHIVES 9 janvier, 2009

Classé dans : — Chipponi @ 15:02

     REUNION PUBLIQUE  A CHIATRA LE 8 JUIN 08

A l’appel du collectif de défense des routes de Moita Verde, près de 70 personnes s’étaient réunies ce dimanche 8 juin à la salle des fêtes de Chiatra.

Parmi la population, certains maires, adjoints, conseillers municipaux ainsi que des représentants de l’association « Flo, routes de Corse » avaient répondu présents à l’appel.

Afin de mettre un terme sur les « on dit » qui ont pu circuler sur cette initiative, Stéphane Chipponi a tenu à préciser que la création de ce collectif n’était pas un outil a des fins politiques pouvant incriminé tel ou tel parti, mais c’était avant tout l’émanation d’un constat : celui d’un père de famille inquiet pour la sécurité des siens :« il est inconcevable que nous restions les bras croisés en regardant nos routes s’affaisser et ainsi se couper du monde. Nous ne pouvons plus tolérer des routes telles que celles qui desservent Ampriani ou Pietra par exemples. C’est en nous unissant, que nous arriverons à changer les choses ».

Le réseau routier faisant partie du patrimoine départemental, Stéphane Chipponi a voulu questionné le Conseiller Général du canton et maire d’Aleria, Ange Fraticelli, sur son rôle et ses responsabilités au sein du Département de la Haute Corse ainsi que sur la non exécution des différents programmes depuis 2006.

Un débat sous forme de questions réponses s’est ensuite instauré autour de la mise en sécurité du réseau routier, du rôle du collectif et des diverses actions à mener.

Plusieurs délégués, rayonnant sur tout le canton, ont été choisi afin de faire remonter toutes les informations nécessaires au bon fonctionnement du collectif notamment sur le repérage des différents points noirs.

D’autres réunions publiques sont d’ores et déjà prévues par ce collectif qui veut tenir informé les villageois sur toutes les évolutions susceptibles d’intervenir dans ces prochains jours après leur première action.

——————————————————————————————————–

Blocage RN 198 LE 29 JUILLET 08

 

Mardi 29 juillet 2008,

Nôtre collectif  a mené une action « coup de poing» en mettant en place un barrage routier sur la RN 198, à Alistro. Une centaine de personnes, villageois et élus du canton, étaient présentes afin de mener à bien cette campagne de sensibilisation ( distribution de tracts et collecte de signatures pour la pétition) auprès de l’ensemble de la population du Département et des estivants, nombreux à cette période. Nous tenons à saluer, la commune d’Ampriani, qui fut très largement représentée ce jour et nous tenons une nouvelle fois à nous excuser auprès des automobilistes par la gêne occasionnée lors de ce mouvement de protestation qui fut nécessaire afin de dévoiler les agissements et  la politique d’autruche que mènent actuellement les instances départementales. Même la préfecture, qui n’avait pas pris la mesure de notre détermination, est revenue sur ses précédents courriers et s’est engagée à effectuer très rapidement une étude afin d’évaluer le degré de dangerosité de nos routes.  Les médias insulaires, (RCFM ,corse matin,FR3 et NRJ Bastia), sensibles à notre action, se sont fait écho de notre démarche. Ils nous ont demandé de les tenir informer des tournures que pourrait prendre cette initiative, qui je le souligne, est unique dans l’histoire du Département de la Haute Corse. D’ailleurs France 3 Corse nous a contacté afin de participer à un reportage, destiné au réseau routier du canton, qui devrait être tourné ces prochains jours. Nous vous tiendrons informé dès que la date diffusion sera connue.  Pour terminer ayons une pensée émue pour cette touriste qui, malgré la décès de son enfant il y a quelques jours dans un accident de la route, a tenu à venir à notre rencontre afin de nous exprimer son soutien en signant notre pétition. Merci à mon partenaire anonyme pour sa généreuse participation. Restons tous mobiliser pour l’avenir de nos enfants. A bientôt pour une prochaine action.  

——————————————————————————————————–

TEXTE    DONNE AUX  MEDIAS  ET DIT SUR LA RADIO

Le collectif pour la défense des routes de Moita Verde a été crée afin de sensibiliser les autorités compétentes sur l’état désastreux de ce réseau routier qui est en souffrance depuis plusieurs années et ce par manque d’entretien et de travaux.

Nous avons essayé d’interpeller Monsieur le Président du Conseil Général qui n’a donné aucune suite à nos courriers et à nos appels téléphoniques. Le Directeur de cabinet de Monsieur le Préfet nous a reçu en nous promettant une enquête sur l’état de nos routes mais pour l’instant rien n’a été fait.

Nous manifestons donc notre colère aujourd’hui en bloquant la circulation de la RN198.

A travers ce geste, nous voulons faire savoir à l’ensemble de la population comment les institutions départementales traitent les habitants et les usagers du réseau routier de MoitaVerde.

Nous attendons des explications concernant l’abandon du programme intempéries 2006/2007 alors que notre région, à cette période, a été touché par de fortes pluies.

Nous réclamons également la mise en œuvre du marché d’entretien passé en 2006 pour lequel une entreprise a été mandatée. Cette dernière est en attente de l’ordre de service.

Pour information, il faut savoir que ce marché regroupait 5 cantons, les travaux ont été effectués dans tous les cantons sauf un …..Celui de Moita Verde.

Nous nous excusons auprès de usagers de la route nationale 198  pour les désagréments qu’occasionne notre action, mais la mise en sécurité de nos routes est l’affaire de tous.

———————————————————————————————————————–

 

REUNION PUBLIQUE  A  ZALANA le 02  novembre08

                                         COMPTE-RENDU 

Voici le compte rendu de la dernière réunion du collectif qui s’est déroulée à Zalana, au restaurant « Chez Dumè », où près de 70 personnes se sont réunies le dimanche 2 novembre 2008.

Villageois, élus, représentant d’association ont répondu présents à notre second appel.

Après une brève intervention de ma part rappelant le but du collectif, j’ai laissé la parole à Aurélia, la plus jeune de nos membres, originaire d’Ampriani, qui du haut de ses 17 ans a exprimé son désarroi face à l’abandon de notre réseau mais aussi ses espoirs grâce notamment à la mobilisation de la population au travers du collectif.(lire les propos d’Aurelia en bas de page)

Après cette allocution, j’ai fait état des différentes avancées qui ont été obtenues  depuis notre première action telle que la remise en ordre de la RD 116 desservant la commune d’Ampriani qui va être effectué ces prochains jours,(en assemblée plénière le 30 septembre 2008 , a été votée,à l’unanimité  une Autorisation de Programme de 220 000€, mais avant de passer d’une AP à des Crédits de Paiement, cela peut être long , donc une enveloppe de 30 000€ a été débloquée en urgence pour profiler la chaussée et créer un caniveau)

 Et aussi  l’amélioration prochaine de quelques points dangereux sur la route départementale 16 ( Tox  Matra).Dans le cadre du marché d’entretien 2006 attribué, mais non exécuté.

Concernant le carrefour RD 17/117 à Pietra di Verde la commission de travaux publique s’est réunie le 31 octobre 2008 ,9 propositions d’offres ont été  reçues, et retenues ,elles sont actuellement en cours d’analyses techniques et financières, le titulaire du marché devrait être désigné rapidement, début des travaux probables fin 2008 voir début  2009

J’ai ensuite invité le Conseiller Général, Ange Fraticelli, à venir nous expliquer son point de vue sur la lenteur des travaux ainsi que sur le manque de moyen financier au Département de la Haute-Corse.

A la fin de ses explications, quelques interrogations et réflexions ont émanées du public notamment de la part de Monsieur Renucci, membre fondateur du collectif et maire  honoraire d’Ampriani et de Simon Brandizi, vice président de l’association « Flo routes de Corse ».

Ne pas baisser les bras et rester unis afin de faire bouger les choses tels peuvent être en résumé  le contenu de cette réunion. 

      

   AURELIA  

Bonjour,

Je suis Aurélia Dompietrini, j’ai 17 ans. Depuis ma naissance, je monte à Ampriani presque tout les week-end et pendant les vacances scolaires. Du plus loin que je me souvienne, la route à toujours été en mauvais état, posant des problèmes pour le passage des véhicules.

D’ailleurs les anciens du village, vous avez peut être connu Marie Gabrielli ou vous connaissez peut être Marie Thérèse Dompietrini, disaient toujours qu’il faudrait agir avant qu’un drame ne se produise.

Vous connaissez tous les risques courus lorsque l’on emprunte la route et vous savez que les choses n’ont pas beaucoup avancé. La route se dégrade de jour en jour et les intempéries accélèrent le processus.

Pourtant de nombreux usagers, le facteur, les infirmières, les médecins, les pompiers, vous, doivent emprunter régulièrement la Route Départementale 116, et ne peuvent plus exercer leurs professions dans des conditions minimales de sécurité. 

Les commerçants aussi sont usagers de la route. Si celle ci n’est pas en état; ils ne monteront plus. Les habitants des villages ne pouvant plus s’approvisionner, devront descendre en plaine. Aucun développement économique et touristique ne sera possible.

Les villages mourront et avec eux une partie essentielle de notre patrimoine disparaîtrait.

Le danger que présente la route n’est que trop important et la vie des automobilistes doit être protégée.

Heureusement, la création du collectif Moïta Verde à redonné espoir aux habitants d’Ampriani, et plus généralement, des villages du canton.

—————————————————————————————-

session du conseil general du 30 septembre 2008

 30 sept 2008Quelques membres du collectif étaient présents à la5ème session du conseil général.Il semblerait que les lignes commencent à bouger.Une autorisation de programme a été votée pour un montant de 220 000€  affecté sur Ampriani

avec théoriquement  une remise en ordre de ce tronçon rapidement.

Concernant les marchés d’entretient de 2006 et d’intempéries 2006 et 2007

quelques ordres de service à l’entreprise seraient en passe d’être signés.

—————————————————————————————

Communiqué sur Ampriani

En attendant que les travaux ,  permettant de régler le problème d’une façon définitive

soient exécutés (préparation dossier Appel offre, lancement appel offre —etc ;

il faut compter sur une bonne année)

 à notre demande ,et , à celle du conseiller général , une remise en ordre de la route à été faite , ce n’est pas encore la N7 ,mais il y a du mieux.

Ampriani depuis le 18 /11/08
Album : Ampriani depuis le 18 /11/08

4 images
Voir l'album

          

 

Commenter

 
 

kaedan |
penser partager |
L'amour des tigres |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | citoyenprogressiste
| goeland
| Gratte-Ciel Info